lundi 9 mars 2015

Quand la mortalité infantile frappait ici comme ailleurs

Christian Krohg-Sovende
Marie Philipine Curutchet, héritière Eppherre de Barcus et son mari Arnaud Behety, cadet de Garindein, ont eu ensemble - sauf omission - huit enfants entre 1809 et 1825. Parmi eux, seuls trois atteindront l'âge adulte. Marie, née en 1811 est décédée en 1813 à l'âge de deux ans et demi, trois mois après sa petite sœur Marianne qui elle n'aura vécu qu'un peu plus de deux mois. Jean-Baptiste, mort en 1825, n'atteindra jamais ses sept ans. Quant à l'année suivante, 1826, elle fut également meurtrière puisqu'en moins de deux semaines de février, disparurent la petite Thérèse de cinq ans et la dernière née de la famille, également prénommée Marianne âgée de quatorze mois. 

Cette situation n'a rien d'exceptionnel dans la France de la première moitié du 19e siècle. Selon les calculs du Docteur Bertillon, à l'origine d'une classification des causes de décès en France publiée en 1893, le taux de mortalité infantile dans les années 1860 est de 22%. Plus d'un enfant sur cinq. Avant un an, les maladies infectieuses comme le croup font des ravages et emportent plusieurs enfants d'une même fratrie. A cela s'ajoutent les accidents domestiques... Enfin, dans les campagnes et c'est particulièrement le cas au Pays basque, les superstitions font que l'on se fie d'abord au rebouteux, voire aux prières à un saint, avant de faire appel au médecin qui arrive souvent trop tard au chevet de l'enfant.. 
Selon les calculs du docteur Bertillon, le taux de mortalité infantile en France dans les années 1860 est de 22 % - See more at: http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=109#sthash.p7ScSlDJ.dpuf
Selon les calculs du docteur Bertillon, le taux de mortalité infantile en France dans les années 1860 est de 22 %. - See more at: http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=109#sthash.p7ScSlDJ.dpuf
Selon les calculs du docteur Bertillon, le taux de mortalité infantile en France dans les années 1860 est de 22 %. - See more at: http://www.histoire-image.org/site/etude_comp/etude_comp_detail.php?i=109#sthash.p7ScSlDJ.dpuf

Actes de naissance et de décès de Marianne Behety dite Eppherre 
Le vingt janvier mil huit cent treize, par devant nous Jean Zacharie Roger maire de la commune de Barcus & Arambeaux et en cette qualité, officier public pour constater les actes civils de cette commune, arrondissement de Mauléon, département des Basses Pyrénées, soussigné, s'est présenté le sieur Arnaud cadet de Behety de Garindein dit Eppherre, cultivateur majeur de la présente commune domicilié dans la maison d'Eppherre, disant que Philipine héritière d'Eppherre, son épouse légitime en mariage, a accouché hier vers les deux heures du matin dans la dite maison d'Eppherre d'un enfant femelle (sic) à laquelle on a imposé le nom de Marianne. La présente déclaration nous a été faite en présence des Sieurs Pierre Duthurburu, armurier, âgé de quarante cinq ans, domicilié dans sa maison d'Elissagaray et de Pierre Etchandy, instituteur, âgé de quarante quatre ans domicilié dans sa maison de Naçaburu, qui ont signé avec nous maire et ledit Behety père déclarant après lecture faite de l'acte.

Le cinq avril mil huit cent treize par devant nous Jean Zacharie Roger maire de la commune de Barcus, et en cette qualité, officier public pour constater les actes civils de cette commune, arrondissement de Mauléon, département des Basses Pyrénées, soussigné, a été représenté vers onze heures du matin le corps mort d'un enfant femelle (sic), nommée Marianne, décédée hier vers les sept heures du soir dans la maison d'Eppherre  de la présente commune, qui fut née le dix neuf janvier dernier, fille légitime d'Arnaud cadet de Behety de Garindein et de Philipine héritière de Curutchet-Eppherre, de la présente commune, laditte représentation nous a été faite en présence des sieurs Alexis Aroix, cultivateur âgé de soixante sept ans, domicilié dans sa maison d'Aroix, et de Pierre Etchandy, secrétaire de la mairie, âgé de quarante quatre ans, domicilié dans sa maison de Naçaburu, qui ont signé avec nous maire et le dit Behety, père de la décédée, après lecture faite de l'acte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire